Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 00:05
Nouvel épisode Get Ready For avec Sébastien Chaigneau.
 
Le 2 Mars dernier a eu lieu la TransGranCanaria sur l'ile de GranCanaria. 119kms pour 7300m D+ où Sébastien Chaigneau a déjà couru trois fois auparavant. Troisième en 2011, recordman et vainquer en 2012, il reédite un exploit pour cette TransGranCanaria particulièrement difficile. Découvrez le récit de course et des images exceptionnelles de la course et de l'ile, où les conditions étaient spectaculaires.
 
 
Source : site overstims
 
 
 
Repost 0
Published by zack68 - dans Get Ready For
commenter cet article
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 22:34
La Course du Coeur
 
La Course du Coeur a eu lieu cette année du 27 au 31 mars 2013.
 
Mais au fait, quel est l'objectif de cette course ?
 
C'est un événement sportif et solidaire, encré sur la question sociétale majeure du don d'organes. Car cette course, à travers l'exploit réalisé par des coureurs greffés vise à la sensibilisation du grand public à la transplantation d'organes et par conséquent à la nécessité du don d'organes.
 
La Course cherche à faire progresser cette cause dans les mentalités en s'adressant au public tout au long du parcours, dans les quelques 200 communes traversées, mais aussi grâce aux médias qui relayent l'événement.
 
La course du coeur, c'est...
  • 750 km de course à pied en relais non stop en quatre jours et quatre nuits entre Paris et Bourg Saint Maurice - Les Arcs
  • Entre 12 et 16 équipes de 14 coureurs dont 1 équipe de personnes transplantées (cœur, foie, rein, moelle osseuse, …)
  • Plus de 200 communes traversées par une caravane de plus de 120 véhicules
  • Des étapes de 8 à 60 km et des étapes particulières : roller, bike and run, relais volants, bike and bike, etc.
  • Une équipe médicale spécialisée de 8 médecins dotée du matériel médical approprié, 25 kinésithérapeutes.
  • Un escadron de 15 motards de la Garde Républicaine et 30 commissaires pour la sécurité de l'épreuve
  • Plus de 130 bénévoles au service des coureurs
  • Plus de 1000 nuitées en hôtel
  • Plus de 3000 repas servis en auberge, restaurants ou paniers-repas, de jour comme de nuit aux arrivées d’étapes
  • Des animateurs pour supporter les coureurs
  • Une troupe "Viva la Commedia" et 2 clowns "Boula et Zébule"
  • Une équipe de communication et de sensibilisation qui assure la promotion et la sensibilisation au don d’organes tout au long du parcours
  • Une opération spécifique de sensibilisation au don d’organes pour les enfants, dans le cadre de l’opération "10'000 coeurs pour l'hôpital".
 
Revivez les moments de cette magnifique course qui gagne a être connue et imprégnez-vous de son ambiance en visualisant le fim "4 minues au coeur de la Course.
 
Plus d'infos, de récits et de films sur le site :
 
Source : www.trans-form.org 
Repost 0
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 23:37

      

 

Je vous transmets ci-dessous la newsletter de l'organisateur.

 

 

Fou, et fier de l'être !
A tous ceux qui vous diront que vous êtes fou de vous être inscrit pour souffrir des dizaines de kilomètres autour de la montagne vous pourrez répondre : le plaisir commence aujourd'hui, ici, maintenant.

 

Plaisir d'avoir enfin obtenu votre entrée pour l'un des plus incroyables spectacles dont vous êtes le héros. Bonheur de commencer à décompter les jours. Ravissement de vous projeter lors de chacune de vos séances d'entraînement dans le rêve de ces moments futurs, passés à jouer aux montagnes russes dans les montagnes alpines. Joie de vous retrouver au milieu d'un peloton bigarré, composé de 74 nationalités différentes.

 

Reste à régler cette question récurrente de la souffrance… tout de suite. N'attendez plus pour vous entraîner, bâtissez peu à peu votre édifice physique et mental. Opiniâtre aujourd'hui, à l'aise demain ! Quant à ceux qui n'ont pas été comblés dès cette année par le hasard du tirage au sort, profitez de votre saison de trail. Nous ne doutons pas qu'elle soit magnifique, et nous sommes certains qu'elle vous mènera à Chamonix sous peu. Vous aurez même droit à un petit coup de pouce du destin avec deux fois plus de chances de remporter la timbale en 2014.  





Bilan des inscriptions
Près de 10 000 personnes se sont inscrites ou pré-inscrites cette année à l'une des courses de The North Face® Ultra-Trail du Mont-Blanc®. Cet engouement nous touche et renforce encore notre motivation à vous proposer les plus belles courses possibles !

 

Malheureusement le revers de la médaille est aussi frustrant puisque nous avons du refuser beaucoup de coureurs au tirage au sort. Qu'ils se rassurent ; nous pensons à eux ; le règlement est fait de sorte à leur permettre une participation en 2014 ou en 2015 !

Qui sont les inscrits en 2013 ?

74 nations représentées

Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Allemagne, Andorre, Angleterre, Argentine, Australie, Autriche, Belgique, Biélorussie, Bolivie, Brésil, Bulgarie, Canada, Chili, Chine, Colombie, Corée du Sud, Costa Rica, Croatie, Danemark, Ecosse, Equateur, Espagne, Estonie, Etats-Unis, Finlande, France, Gabon, Grèce, Guatemala, Hongrie, Indonésie, Iran, Irlande, Irlande du Nord, Islande, Israël, Italie, Japon, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malaisie, Malte, Maroc, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pays de Galles, Pays-Bas, Pérou, Philippines, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Russie, Serbie, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Thaïlande, Turquie, Ukraine, Uruguay, Venezuela

   

698 coureurs « jouent à domicile »
Cela signifie que 10% habitent le Pays du Mont-Blanc (Savoie, Haute-Savoie, Valais et Val D'Aoste) et que près de 90% des coureurs viennent de partout.

Sur les 74 Pays présents, les plus représentés sont la France (50%), l'Italie (9%), l'Espagne (8%), le Royaume-Uni (6%), le Japon (3.3%), la Belgique (3%), l'Allemagne (2.6%), la Suisse (2.5%), les Etats-Unis (1.6%) et la Pologne (1.3%).  

 

La présence des femmes sur les différentes courses est stable

  • 14% sur la CCC®
  • 10% sur la TDS™
  • 9% sur l'UTMB®
  • 8% sur la PTL™

L'âge moyen par course reste stable par rapport à 2012, on remarque qu'il augmente légèrement avec la distance

  • CCC® : 41.5 ans
  • TDS™ : 42.6 ans
  • UTMB® : 43.3 ans
  • PTL™ : 45.5 ans

PTL™

235 coureurs venant de 13 pays différents et répartis en 92 équipes sont inscrits à la PTL™.
Le succès est également au rendez-vous pour cette grande aventure puisque les inscriptions étant complètes avant la date limite, nous avons du les fermer.

 

Source : site UTMB 

Repost 0
Published by zack68
commenter cet article
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 18:31

 

 

 

 

Le samedi 16 mars 2013 a eu lieu la 35ème édition de la "Kerzerslauf" qui se déroule à Kerzers.

 

Bon d'accord, le nom semble un peu barabare, mais elle a bien lieu en Suisse et dans le canton  de Fribourg. En français c'est "Chiètres", commune de 4'654 habitants qui est située entre Morat et Berne.

 

Cette course permet aux amateurs de course à pied de se retrouver chaque troisième samedi du mois de mars à la première grande course printanière, pour un 15 km, très agréable, vallonné, sur route (1/3) et en forêt (2/3). Des montées, de jolies descentes pour récupérer, une montée raide (environ 12%) au 9,300 km, le tout en traversant de jolis coins le long de l’Aar.

     

Streckenplan 15 5km 

 

     Hoehenprofil 15km 01

     

Arrivé à Kerzers à 11h30, comme d'habitude le soleil était présent, mais contrairement aux autres années, la température était un peu plus firsquet 8°. Cette année j'ai fait la course seul car ma tendre moitié et "sur les plots" suite à une blessure récurente depuis l'automne passé.

 

Comme c'était la 1ère course de l'année et depuis le 31 août 2012, je partais un peu dans l'inconnu, mais je me suis fixé un objectif raisonnable en 1h30.

 

KM 0 à 5 :

Le départ pour les 8'571 participants a été donné par l'ancien Conseiller Fédéral Adolf Ogi à 12h23 pour les élites. Comme pour cette course, c'est un départ selon la performance, pour moi le départ a été donné à 12h58, précision Suisse oblige. Il y avait une ambiance incroyable au départ avec tous ces spéctateurs.

 

IMG_2121-copie-1.JPG   

5,4,3,2,1... départ, le flot de coureur reste compact et je décide de ne pas me prendre la tête en essayant de slalomer entre les coureurs, mais de garder un bon rythme afin de passer la 1ère bosse. Après 2,500 km de bitume, nous arrivons enfin sur la partie "route de forêt" en terre, mais le terrain est gras. Cette portion est très sympa dans la forêt et depuis là je décide de faire péter la pompe afin de voir jusqu'où je peux aller et surtout combien de temps je peux tenir.  

 

                          

 

KM 6 à 10 :

Dès le 6ème km on attaque la longue descente en direction de l'Aar et je garde le même rythme jusqu'au ravitaillement, qui a été déplacé cette année de 500m, mais il y a toujours une Guggenmusik pour donner le rhytme. Juste le temps de prendre un goblet de thé chaud et départ toujours sur le même tempo pour la portion la plus jolie du parcours, soit un sentier presque les pieds dans l'eau le long de l'Aar.  

 

P3161383

 

Cette portion précède le plat de résistance, soit le "Ramsey Hill" que je passe en marchant avant de relancer la machine pour les 5 derniers KM.  

 

 

                     P3161418

 

 

Après le passage de cette côte, je relance la machine, mais c'est dur, car j'ai les jambes lourdes. Mais dès l'approche des 10km, je retrouve le rythme au son de la 2ème Guggenmusik avant de passer au 2ème ravito et le temps de prendre au passage, mais sans s'arrêter, un goblet de thé chaud.

 

        P3161456

       

KM 11 à 15 :    

Juste le temps de finir mon goblet, de passer une bosse que j'arrive déjà au 11km, donc j'attaque déjà les 4 derniers km sur le nouveau parcours depuis 2009.

 

Arrivé au 12km, j'ai un coup de moins bien qui va durer jusqu'au passage du panneau "13km". Là, je réalise qu'il reste plus que 2km et je décide de lâcher les chevaux, miracle, mes jambes suivent et je dépasse, je dépasse et je dépasse encore des coureurs, ça me dope le moral (pas besoin du Dr Fuentes...) et j'accélère encore.

 

Enfin j'attaque le dernier kilomètre, à 500m je commence à entendre le speaker mais je ne vois pas encore la ligne d'arrivée, à 300m l'ambiance est surchauffée et le public nous applaudit comme si nous étions les premiers. Là, je dois maintenant serrer les dents et donner tout ce que j'ai encore pour passer la ligne d'arrivée en 1h25'57,5, objecif atteint.

 

Bon d'accord, c'est loin derrière le kenyan Edwin Kiptoo qui a gagné cette édition chez les hommes en 43.47,8 et Tabitha Gichia, kenyanne également qui a gané en 51.05,7. Mais bon, j'ai tenu le rhytme du début jusqu'à la fin avec des excellentes sensations.  

 

Après le passage de la ligne d'arrivée, et le traditionnel goblet de rivella, la banane, la pomme et la carotte, tous les participants ont reçu un magnifique linge comme prix souvenir.

 

IMG_2130-copie-1.JPG

 

En chiffres : (selon mes assistants micoach et Suunto)    

KM :              15,310

Temps :         1h25'57,5

Km/h :           10,68

km + rapide :  4'53''

Plus max :       186

Puls moyen :   179

 

Après course :     

Incroyable, aucune courbature le lendemain, j'ai donc fait un décrassage de 45' en vélo.

 

Maintenant une semaine de régénération, avant de commencer l'entraînement spécifique pour mon prochain objectif, les 20 km de Lausanne que je souhaite boucler en 1h50.

 

A+ pour les prochains CR.

 

Salutations sportives

Zach

Repost 0
Published by zack68 - dans Kerzerslauf
commenter cet article
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 13:55

La The North Face® Transgrancanaria, course de 119 km et 7300mD+ au départ de Agaete en Espagne, a été marquée cette année par des conditions climatiques difficiles : nuit, pluie, boue, brouillard et froid, étaient au rendez-vous !

 

Parti à une heure du matin, Seb Chaigneau est arrivé le premier en 14 heures et 5 minutes et avec près de 30 min sur l’Espagnol Oier Ibarbia. Malgré les conditions difficiles et la nuit, il a parfaitement su gérer sa progression  pour semer un à un ses prestigieux adversaires du jour, tels que Miguel Heras, Carlos Sa, Zigor Iturietta…       

 

Phénoménal Seb ! Le traileur Français démontre encore une fois son talent et sa détermination, puisque il avait déjà gagné en 2012.

       

Crédit photo : Mouss Productions

         

Un aperçu des podiums :

Hommes
1. Sébastien Chaigneau (FRA) 14h: 05m: 53s
2. Oier Ibarbia (ESP) 14h: 30m: 52s
3. Yeray Durán (ESP) 15h: 03m: 23s

         

Femmes
1. Nerea Martinez(ESP) 17h: 16m: 22s
2. Esther Fernandez Gonzalez (ESP) 17h: 33m: 38s
3. Denise Zimmermann (SUI) 19h: 20m: 54s


Sur le 83km, le Sud-Africain Ryan Sandes est le plus rapide en 8h11min, devant l'Allemand Philip Reiter, et José David Litzardo.
        
Plus de 2500 concurrents ont pris part à cette épreuve proposant 4 parcours (119km, 83km, 42km, 24km).   

 

Plus d'info, les classements et photos sur : http://www.transgrancanaria.net/      

         

RDV en 2014 et A+

 

Zack      

 

Repost 0
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 00:15

 
Ce récit concerne le "Team Hoyt". Un père et son fils handicapé (quadriplégiques) qui courent des marathons et des triathlons.
 
Lisez le texte et allez ensuite voir la vidéo à la fin du récit que j'ai eu la chance de découvrir dans le cadre d'un résumé de l'Ironman d'Hawaii. Je dois avouer humblement que j'ai versé quelques larmes. Moi je dis respect. 
 
Ces exploits doivent nous convaincre que si l'on veut quelque chose, rien n'est impossible.
 
Tout a commencé en 1977, lorsque Rick dit à son père qu'il souhaite participer à une course de 8 km. Dick accepta de faire cette course en poussant un fauteuil roulant avec son fils. Après l'arrivée Rick dit à son père "papa, quand on court, c'est comme si je n'étais pas handicapé".
 
Cette phrase les conduira à réaliser de grands exploits, voir l'incroyable palmarès en fin de récit, mais surtout en 1999 l'Ironman d'Hawaii qui aura débuté par une proposition de Rick.
 
« Papa, participons à un Ironman ensemble»
 
Et le Papa dit oui mon fils, allons-y pour une nouvelle aventure. Et vous savez le plus incroyable ? C'est qu'ils onr réussis.
 
Pour ceux qui ne le savent pas, un Ironman est l'épreuve de triathlon la plus difficile au monde. Cette cours comprend trois épreuves d'endurance, soit une épreuve de natation en mer de 2.4 milles (3.86 kilomètres), suivi d'une course à bicyclette de 112 milles (180.2 kilomètres) et, finalement, une course à pied de 26.23 milles (42.195 kilomètres) le long de la côte de Big Island.  
 
Assez de texte, place aux images.
       
 
Palmares :  (une partie seulement)    
247 Triathlons (6 Ironman distances, 7 Half Ironman)    
22   Duathlons    
70   Marathons (30 Boston Marathons)    
8     18.6 Milers    
94   Half Marathons    
1     20K    
37  10 Milers    
8    15K's    
216 10K's    
157 5 Milers    
4     8K's
 
Meilleures temps :  (une partie seulement)
2:40:47  Marathon
   56:21  15K
1:21:12  Half Marathon
   40:27  7.1 Miler
13:43:37 Ironman Triathlon
    35:48  10K
2:01:54  18.6 Miler
   27:17  5 Miler
   59:01  10 Miler
   17:40   5K
2:10:45  20 Miler
A+
Zack 
 
Repost 0
Published by zack68 - dans Divers
commenter cet article
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 22:43

Bonjour à tous,

 

Heures H - 1h00 avant le départ du "The North Face Transgrancanaria" !

 

C'est 119 km et 7'300 m D+ à travers des paysages fabuleux.

 

Séb Chaigneau remet son titre en jeu à parti. Il devra batailler ferme avec Miguel Heras, Ryan Sandes, John Tidd, Philipp Reiter, Gustavo Reyes, Santiago Obaya, Marta Prat, Carlos Sá, Marco Olmo, Adrien Séguret…

 

Chez les filles, on suivera Julia Boettger, Emelie Forsberg, Nerea Martínez...

 

Bonne course à tous et A+ pour le récit d'après course.

 

Photo : TRANS GRAND CANARIA ! Sébastien Chaigneau remet son titre en jeu à partir de 0h00… Il devra batailler ferme avec Miguel Heras, Ryan Sandes, John Tidd, Philipp Reiter, Gustavo Reyes, Santiago Obaya, Marta Prat, Carlos Sá, Marco Olmo, Adrien Séguret… Chez les filles, on suivera Julia Boettger, Emelie Forsberg, Nerea Martínez...

 

Repost 0
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 00:20

Bonjour à tous,

 

Aujourd'hui, je voulais vous parler d'un autre icone du trail, le Népalais Dawa Dachhiri Sherpa, mais pas au travers d'un trail, mais plutôt de sa 2ème passion, le ski de fond.

 

 

 

Mais avant de passer au résultat, voici un petit historique de l'arrivée de "Dawa" dans le monde du ski de fond qui n'est pas sans rappeler le film "Rasta Rockett". En 2002, le Comité olympique népalais le contacte pour lui proposer d'apprendre le ski de fond... parce qu'il vit en Suisse. Et comme tous le monde le sait, c'est un pays fortement doté en piste de skis de piste, mais également de fond, contrairement au Népal qui bien qu'ayant les montagnes les plus élevées du monde n'en possède aucune.

 

"Dawa" apprend donc le ski de fond et devient le porte drapeau et seul représentant du Népal aux JO 2006 de Turin où il finira 94e sur 99 de l'épreuve de 15 km classique. En 2010, il participe au JO de Vancouver où il finira 92e..

 

En vu de sa parpticipation pour le JO de Sotchi (Russie) en 2014, il participe depuis plusieurs années à des courses FIS et il vient de participer, malheureusement sans avoir pu terminer, le 15 km et le sprint, aux championnats du monde à Val di Fiemme.

 

 

Mais comme le dit Dawa "A 43 ans, pour moi, la course, c’est avant tout le plaisir de rencontrer des gens et d’échanger. Le classement n’est pas ma priorité. L’idée de  se faire mal n’est pas dans mon esprit. J’écoute toujours mon corps et, quand je souffre, je ralentis. Si le plaisir n’est plus là, je préfère arrêter. Tout ce que j’ai appris au monastère, je m’en sers tous les jours, dans ma façon de penser et de gérer les choses de la vie. Le corps et l’esprit doivent être en communion. Le stress, la jalousie et l’envie sont les trois choses qui font le plus de dégâts chez l’homme, et j’essaie de les vaincre".
A méditer.
A+
Zack 
Repost 0
Published by zack68 - dans Dawa Sherpa
commenter cet article
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 21:10

Bonjour à tous,

 

Pour faire suite à la demande de plusieurs personnes, je vous transmets ci-dessous, mais sans aucune prétention, sauf mon expérience, un programme d'entraînement pour Sierre-Zinal.

 

Mais avant tout, je tiens à rappeler qu'élaborer un plan d'entraînement pour une autre personne que sois-même peut s'avérer très compliqué. En effet, je ne connait pas :

  • Si le coureur est débutant ou chevronné
  • le volume d'entraînement
  • les contraintes familiales
  • les contraintes professionnelles  
  • le type d'entraînement (route ou terrain, plat ou valloné, selon plan, au feeling, pour les urbains, rando-course)

C'est ce qui fait de nous des êtres uniques et ce qui va fonctionner avec une personne, ne marchera pas avec l'autre. Par ailleurs, pour cette merveilleuse course, il est pertinent également de connaître : 

 

  • l'heure du départ (5h00 ou 9h00)
  • le résultat souhaité 
  • est-ce la 1ère participation ? 
  • connaissance du parcours, ou non
  • reconnaissance possible, ou non 

Malgré toutes ces inconnues, c'est avec un grand plaisir que je me prête pour la 1ère fois à cet exercice de préparation d'un plan d'entraînement. Je vous remercie d'ores et déjà de votre feed-back afin que je puisse affiner ce plan pour les prochaines années.

 

Pour ce programme, je vais prendre comme base un coureur qui peut déjà :

  • courir 3x semaine régulièrement avec aisance
  • courir entre 1h30 > 2h00 à l'entraînement 

et qui peut programmer une préparation spécifique sur 8 semaines. Il est important de ne pas faire plus d'1 à 2 séances supplémentaires par rapport à vos habitudes d'entraînement. Ci-dessous la journée 2 et 4 sont facultatives.

 

 

        Sem N°1    /   Sem. N°2   /   Sem. N°3   /   Sem. N°4

J1 -  VMA 30' échft.          VMA 30' échft.         VMA 30' échft.          30' + lignes

          + 2x (16x 30''/30'')     + 2x (8x 1'/1')       + 2x (16x 30''/30'')         droites ou    

          récup. 3' + 15'           récup. 3' + 15'          récup. 3' + 15'           1h30 vélo

                relax                        relax                       relax

      

J2 -     1h00 EF                   1h30 EF                       1h00                

           terrain vallonné         terrain vallonné          terrain vallonné            Repos

              + PPG                      + PPG                                     + PPG

   

J3 -   Seuil 30' échft.          Seuil 30' échft.                                        20' échft.

           + 2x 10', récup.       + 2x 10', récup.              Repos                + 15x 30''/30''

          3'-4' course lente      3'-4' course lente                                                           aux sensations

               10' relax              avec D+/D- et                                         + 10' relax

                                            10' relax 

 

J4 -    1h00 EF ou vélo            1h00 EF ou vélo          1h00 EF ou vélo                  Repos

 

J5 -    1h30 vallonné         1h30 VTT ou vélo       1h00 vallonné            Repos         

              avec fartlek                                          avec fartlek

 

J6 -    SL 2h00 avec                     SL 2h00 course                Rando-trail 4h00                  1h15 facile

             750 m. D+/D-            750 m. D+/D-               1'200 m. D+/D-+                sans dénivelé

                                            + 1h00 vélo

                                             

 

        Sem N°5    /   Sem. N°6   /   Sem. N°7   /   Sem. N°8

J1 -     VMA côtes                                                                                                             

               30' échft.                    45' course                                1h00 EF                                 30' facile

           + 10x 150 m.                       relax ou                                                                               sans dénivelé

               montée,                         1h30 vélo

            R = descente 

      

J2 -     1h00 EF                   Repos                     2h00 vélo               Repos              

   

J3 -      45' facile                       2h30 vélo                                   30' échft.                           30' facile

            + 10 lignes droites                                                          + 20x 30''/30''                   sans dénivelé                       

                                                                                                                          15' relax

J4 -        Repos                          1h30 avec                                1h00 EF                            Repos

                                                                        fartlek

 

J5 -     30' + lignes           30' échft. + 12'/            1h30 vélo             15' facile   

                droites                 10'/8' > seuil                                        sans dénivelé 

                                         R= 3' + 15' relax                                      

 

J6 -    SL 2h00 avec                     SL 2h30 course                       Course                            Sierre-Zinal

             750 m. D+/D-            750 m. D+/D-               Thyon-Dixence          

                                            + 1h00 vélo                16,350 km / 700 D+

                                                                                                                       ou sortie longue

 

Légende :  EF = endurance fondamentale

               Fartlek = jeux de course

               PPG  = préparation généralisée

               R = récupération

               SL = sortie longue 

   

Bon après cette indigéstion d'informations, y plus qu'à s'entraîner et RDV le 11 août 2013. Pour moi ce sera départ à 5h00.

 

Et pour finir, comme le dit Seb Chaigneau "Faites-vous plaisir, le reste est anecdotique...". 

 

Salutations sportives.

 

Zack

 

Sources :  divers magazines càp et trail

Repost 0
Published by zack68 - dans Sierre-Zinal
commenter cet article
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 16:50

Fauja Singh, surnommé "la tornade en turban", a commencé à courir à 89 ans et a terminé depuis neuf marathons, dont ceux de Londres et New York. Il a réussi son meilleur temps à Toronto, en 5 heures, 40 minutes et 4 secondes.

 

Coiffé de son éternel turban Sikh, un Britannique de 101 ans, sans doute le plus vieux marathonien du monde, a couru dimanche à Hong Kong sa dernière course.

 

Fauja Singh, surnommé "la tornade en turban", a commencé à courir à 89 ans et a terminé depuis neuf marathons, dont ceux de Londres et New York. Il a réussi son meilleur temps à Toronto, en 5 heures, 40 minutes et 4 secondes.

Dimanche, en marge du marathon de Hong Kong, il a couvert 10 kilomètres en 1 heure, 32 minutes et 28 secondes, soit 30 secondes de moins que l'an dernier sur la même épreuve.

 

"Ce jour est l'un des plus heureux de ma vie", a déclaré à l'arrivée le centenaire qui ne parle que le pendjabi et dont les propos sont traduits en anglais par un interprète. "Je me sentais bien, frais, plein de jus", a-t-il dit en agitant le drapeau hongkongais.

 

A Hong Kong, il a couru aux côtés d'une centaine de supporters qui se sont baptisés avec humour "Sikhs in the City". Karamjit Singh, qui n'a pas de lien de parenté avec son homonyme dont le prénom signifie "soldat", a dit sa "fierté" de connaître le vieux compétiteur.

 

"A part une pause toilettes après environ 6 km de course et une frayeur lorsqu'il a failli glisser à cause du sol mouillé, il ne s'est pas arrêté", a confié cet infirmier qui réside dans la mégapole autonome de Chine méridionale.

 

Singh, qui fêtera ses 102 ans le 1er avril, était d'humeur joyeuse, ne cessant de plaisanter avec les journalistes. "J'espérais faire un bien meilleur (chrono)", a-t-il affirmé. "A mi-course, les gens m'ont rappelé que j'avais déjà couvert la moitié de la distance alors que je pensais en être au tiers seulement", a-t-il raconté. L'homme a expliqué qu'il prenait sa retraite de coureur de fond parce que la course devient "difficile" à son âge, même s'il n'est pas malade.

 

Il ne participera plus aux compétitions, mais pas question de s'arrêter de courir, lui qui couvre plus de 15 km par jour: il continuera d'aligner les foulées, pour "prendre soin de (sa) santé" et lever des fonds pour des associations caritatives.

 

A l'occasion de sa dernière foulée, il a réuni 160.000 dollars de Hong Kong (environ 16.000 euros) au profit de sportifs handicapés.

 

Pesant à peine 52 kg, le visage orné d'une longue barbe blanche et la tête coiffée d'un turban orange imposant, cet ancien agriculteur du Penjab a commencé à courir après la mort de sa femme et d'un fils.

 

Il a été porteur de la flamme olympique aux jeux Olympiques d'Athènes en 2004 et à nouveau aux JO de Londres en 2012. Il a également participé à des spots publicitaires.

 

Le Livre Guinness des records n'a pas enregistré son titre officieux de plus vieux marathonien du monde, faute de pouvoir certifier sa date de naissance.

 

Chapeau, on a encore du temps devant nous pour nos courses.

 

A+ 

 

Zack

 

Source : Le Point 

Repost 0
Published by zack68 - dans Divers
commenter cet article

Présentation

  • : zackattitude
  • zackattitude
  • : Partager mon expérience de coureur populaire au travers de la découverte de soi, du respect de l'environnement, de la convivialité et du plaisir
  • Contact

Recherche

Liens