Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 21:48

La course des Singes 

Bonjour à tous,

 

Jours J-41 avant notre 11ème édition de la Course des Singes qui aura lieu à une nouvelle date, soit le dimanche 23 juin 2013 dès 10h30 dans la bourgade de Lutry.

 

Les inscriptions sont ouvertes sur le site www.softtiming.ch 

 

Au delà du parcours situé au bord du lac et dans le bourg médiéval de Lutry, la réputation de notre course s'est aussi faite autour de l'ambition de la manifestation qui est de distribuer le bénéfice de la course pour une association. Pour 2013 et 2014, c'est la Fondation Planètes Enfants Malades qui bénéficiera de notre soutien.  


A noter que depuis le début de notre manifestation, nous avons réussi à verser CHF 33'000.00 à différentes associations.

 

Vous souhaitez participer au succès de notre manifestation et faire partie de cette belle aventure, mais pas en courant. Pas de soucis, nous avons besoin de vous comme bénévole pour nous aider et nous accompagner sur l'un des postes qui sont variés et nombreux, soit ;

 

- préparation de la salle

- balisage

- mise en place des barrières

- mise en place des bâches "sponsors"

- accueil

- dossards,

- stand ravitaillement

- sas d'arrivée et de départ

- aide au chrono

- remise et retrait des dossards

- sécurité sur le parcours

- vélo sécurit

- bar

- rangement

- etc..

 

N'hésitez pas à me contacter pour avoir plus d'information ou pour vous inscrire à l'adresse patrick.aeby@bluewin.ch - 079 / 913 98 99 .

 

 

Au plaisir de vous rencontrer, salutations sportives.    

 

A+

Patrick

 

 

Repost 0
Published by zack68 - dans CDS
commenter cet article
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 23:43
Magnifique récit de Seb Chaigneau, Julien Chorier, Tsuyoshi Kaburaki et Hara Yoshikazu sur l'UTMF (Ultra Trail du Mont-Fuji) qui a eu lieu le 26 avril 2013, pour une distance de 161 km et D+9'000m.  

 
 
A+
Zack
 
 
 
 
     

 

Repost 0
Published by zack68 - dans Get Ready For
commenter cet article
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 22:00

    La course des Singes 

 

Bonjour à tous,

 

Au nom du comité, j'ai le plaisir de vous informer que notre prochaine course aura lieu le 23 juin 2013 et les inscriptions seront ouvertes ces prochains jours. D'ici là, je vous transmets ci-dessous un magnifique article paru dans le journal Zatopek N° 26 concernant votre manifestation.

 

 

 

Article paru dans le Zatopek (Suisse) de mai 2013

Repost 0
Published by zack68 - dans CDS
commenter cet article
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 22:18
Suivez Seb Chaigneau dans une nouvelle vidéo concernant sa nouvelle course au japon, l'UTMJ, soit l'Ultra Trail du Mont-Fuji, 161 km et D+ 9'100m.
 
Le résumé de la course sera publié ces prochains jours et le prochain épisode de Get Ready For sera publié le 10 ou 11 mai 2013.
A+
Zack
Source : www.youtube.com
 
 
 
 
     
Repost 0
Published by zack68 - dans Get Ready For
commenter cet article
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 21:30

                                                                

 

Le samedi 27 avril 2013 a eu lieu la 32ème édition, deuxième grand rendez-vous de l'année  de course à pied en Suisse après la "Kerzerslauf" et 3ème course la plus populaire de Suisse.

 

Pour changer, je commence ce CR par mes conclusions.

 

En chiffres : (selon mes assistants micoach et Suunto)    

KM :               20.190

Dénivelé :       D+ 478 m / D- 478 m

KM effort :      22.500                   

Temps :          2h08'31''1

Km/h :            9,42          

km + rapide :  5'03''

Km - rapide :   7'54'' 

Puls max :       187

Puls moyen :   177

Puls bas :        134

Calories :        1'646

 

Conclusion :     

Au vu du temps, j'ai profité de tester en course le matériel trail "gros temps". Donc pour le coté positif de cette course :  

 

- tenu "gros temps trail" (veste, pantalon, gant et bonnet) parfait, car au sec du début jusqu'à l'arrivée, quoi qu'un peu chaud

- 1ère course avec le sac à dos "trail", aucune courbature au dos

- mental prêt à souffrir, car j'en ai ch... pour cette course (voir ci-dessous)

 

En ce qui concerne les points à améliorer pour la prochaine course :

 

- éviter 4 jours avant la course d'aller voir un match à Munich et rentrer juste après, soit que 2 heures de sommeil

- s'alimenter correctement les jours précédents la course

- améliorer l'hygiène de vie

- commencer à faire plus de dénivelé

- avoir plus d'heures de sommeil les 10-15 jours avant une course

  

Bref, j'ai plus 20 ans et je ne récupère plus la même chose et donc cette course a été très difficile pour moi, mais en finalité je suis quand même arrivé au bout.

 

 

Cette 32ème édition a battu le record d'inscription, puisque pour la 1ère fois, 21'500 coureurs, femmes et hommes, jeunes et moins jeunes, élites et populaires se sont inscrits pour toutes les distances d'une des plus grande manifestation de course à pied du pays. Malgré une météo capricieuse, des températures de plus en plus fraîches ainsi que la pluie de plus en plus fortes, il y a eu 18'741 personnes au départ des différentes courses, ce qui représente 15% des joggeurs qui sont restés chez eux.

 

 

dénivelé 20km

 

Je suis allé chercher mon dossard le samedi après-midi vers 13h00, c'était parfait, il y avait personne et ça m'a pris à peine 10'.

 

photo (1)-copie-1

 

Après, retour à la maison pour une petite sieste d'avant course. Ensuite, j'ai pris mon scooter pour traverser la ville, déjà toute une expédition, pour arriver à Vidy à 17h30, sous la pluie avec une température fraîche pour la saison 7°.  

 

Mais il est où le printemps cette année ?  Bon d'accord y a eu pire, c'était pour la 10ème édition, avec semble-t-il de la neige sur la pont Bessières, mais il y a eu surtout souvent mieux. Toutefois, c'est toujours plus agréable de courir avec des températures fraîches.      

 

Pour ma 2ème course de l'année, au vu du résultat de la "Kerzerslauf" et de mon entraînement, je m'étais fixé un objectif raisonnable en 2h00. 

 

KM 0 à 5 :

A quelques minutes du départ, nous étions tous dans le froid, sous la pluie, tentant de nous protéger et nous réchauffer, en nous posant encore les mêmes questions quant à la tenue de course à adopter.

 

Juste avant le départ, nous avons observé une minute de silence en mémoire des victimes de l'attentat du marathon de Boston.  

 

Après ce moment d'émotion, place à la course, où il y avait 3'500 personnes aux départ de l'épreuve phare des 20 km.

 

photo--1-.JPG

 

Pour cette course, il y a aussi des départs selon la performance, pour moi, ce sera donc le bloc 4 avec un départ qui a été donné à 18h21. Et c'est parti ! il n'était plus question de réfléchir, mais de s'élancer et mettre à profit sa préparation, et je profite de saluer Nadia R. qui a fait les 10km.  

 

Ces 20 km sont donc une course de préparation en vue de mes trails de l'été. J'ai donc décidé de garder un bon rythme sur les premiers 3 km jusqu'à la Tour Haldimand avec une vue magnifique, malgré la pluie, sur le Lac Léman et les Alpes.  

 

Ensuite, place à la 1ère montée vers la parc Denantou, les muscles sont un peu surpris et le peloton s'étire, mais je n'essaie pas de suivre car il reste encore plusieurs "rampes" avant d'arriver à la cathédrale, point culminant de la course. En haut de cette montée, il y a Patrick S. qui est là pour encourager les coureurs et l'on continue sur cette longue partie en léger faux plat sur l'Av. de Cour. 

 

KM 5 à 10 :

Au 1er ravitaillement, je me dis qu'au vu des conditions je ne vais pas prendre de l'eau, mais du thé. Grave erreur, car après avoir passé le stand "eau", il n'y avait rien d'autre. J'ai donc continué et j'ai pris au prochain ravito.

 

Sur cette longue partie de l'Av. de Cour, Mariangela A. était là pour les encouragements.

 

Cette première partie de course est pleine de relance et de montées/descentes qui peuvent faire très mal si on se met dans le rouge. J'essaie donc d'être le plus détendu possible et m'applique surtout sur les portions plates qui sont moins énergivores.

 

Dans la descente de l'Av. des Figuiers, j'ai du rattacher les lacets de Françoise H. car ayant les mains gelées n'arrivait pas à le faire elle-même. Après, il a fallu se relancer pour la montée de l'Av. de Montoie sous les encouragements de Laurent G.. A ce moment, j'ai commencé à ressentir une légère douleur à l'aine gauche. Mais bon, je me suis dis, que c'était rien et qu'il fallait continuer.

 

Vers la montée du Ch. de Fontenay, j'ai eu un gros coup de bambou, mais j'ai réussi à trottiner jusqu'au prochain ravitaillement juste avant les 10 km en bas de l'Av. de Tivoli.

 

"Suis-je parti trop vite ? Je vais vite le savoir..."

 

Au ravitaillement, j'ai pris de l'eau avec de l'Isostar et j'ai continué en marchant pour boire ce breuvage, qui je pensais allait me donner un coup de boost.  

        

Je comprends à ce moment que je ne suis pas parti trop vite, mais que ma préparation n'a pas été optimale les derniers jours et que je paie cash mon manque de sommeil et mon hygiène de vie qui n'a pas été à la hauteur de la préparation pour cette course. 

  

KM 10 à 15 :    

Ce ravito, précède le plat de résistance, soit la montée de l'Av. de Tivoli, que je passe en marchant. C'est un endroit de la course difficile pour la tête, car à cet endroit de la course, on croise ceux qui sont déjà au 15.5 km.  

 

photo--2-.JPG

 

Arrivé en haut de Tivoli, je relance la machine pour les 9 derniers KM. Mais c'est dur, car j'ai les jambes lourdes et je commence à ressentir une pointe dans le quadriceps gauche.

 

En arrivant dans le centre ville, il y a pas mal d'ambiance, malgré les conditions météos. Cheminer dans les rues est très agréables, en passant par la Place de l'Europe, la Place St-François et la rue de Bourg.

 

Arrivé sur le pont Bessières, nous avons une vue tout simplement splendide sur la Cathédrale de Lausanne. Comme la douleur n'a pas diminué, je serre les dents pour arriver au ravito juste avant la Place du Château. Quelle ambiance à ce ravito qui était parfait avec orange, citron, eau, ce qui redonne une motivation avant d'attaquer la descente jusqu'à l'arrivée.

  

Mais les jambes ne suivent plus, plus de jus. C'est donc la tête qui fait tourner les jambes jusqu'au dernier ravito à la rue de Genève. Les bénévoles nous encouragent pour les derniers km.

 

KM 15 à 20 : 

Les pompiers sont aussi là pour nous encourager dans  la dernière montée en direction de l'Av. de Tivoli avant d'attaquer cette longue descente en direction de l'arrivée. Malgré tous les encouragements, je n'arrive plus à faire tourner les jambes et la douleur augmente encore, je décide donc de finir en

  

  

avec comme seul objectif d'arriver à bon port, peut importe le temps.

  

A 1.500 km je retrouve ma tendre moitié et Luc qui sont là  au bas de la vallée de la Jeunesse, afin de m'encourager pour les derniers kilomètres. Que ce fut pénible et long cette dernière partie, car après l'aine et les quadriceps, je commençait à sentir mon genou gauche. Mais heureusement que j'ai la chance d'avoir un moral d'acier qui m'a permis de courir, ou plutôt trottiner jusqu'à la ligne d'arrivée.

 

Bon d'accord, c'est loin derrière le kenyan Bernard Matheka qui a gagné cette édition chez les hommes en 1h00'36''7 et Kioko Eunice Mumbus, kenyanne également qui a gagné en 1h09'33''5. Mais bon comme disait Pierre de Coubertin, on peut dire que l'important était de participer car même avec la potion du Dr Fuentes, j'aurai pas pu aller plus vite. 

 

Après le passage de la ligne d'arrivée, chaque participant a reçu une médaille ainsi qu'un t-shirt ainsi que le traditionnel Rivella et la banane, sur le terrain du stade Pierre de Coubertin, transformé en champ de boue. Je souhaite d'ores et déjà bon courage au jardinier de la Ville de Lausanne pour la remise en état du terrain.

 

Je tiens encore à remercier et féliciter les organisateurs et les bénévoles pour cette magnifique organisation et ceci malgré les conditions climatiques.

 

Après course :  

Le lendemain, j'ai eu des douleurs au genoux gauche, je vais donc faire une semaine de pause et faire contrôler le genou chez mon physio. Avant j'espère pouvoir commencer mon entraînement spécifique pour mon prochain objectif, la Traversée du Trail de Verbier représentant 61 km et D+ 4'000 m., qui aura lieu le 6-7 juillet 2013.

 

A+ pour les prochains CR.  

 

Salutations sportives

Zach

 

Repost 0
Published by zack68 - dans 20 KM lausanne
commenter cet article
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 22:33
  SZ2013_aff_50x70 fin
 
Bon d'accord, vous le savez déjà, mais c'est quand même un jubilaire important. Dès lors, je pense qu'il est bon de transmettre quelques infos sur cette course magnifique.
 
Tout d'abord, l'affiche l'officielle de ce millésime :
 
 
SZ2013_aff_50x70 fin
 
 
Pour commémorer dignement ce 40e anniversaire, l'organisateur donnera une priorité à l’originalité et à l’intensification des animations.
Un ouvrage de référence est en cours de préparation. Sa diffusion est programmée pour la fin de juillet prochain. Ce livre de Jean-Claude Pont alliera harmonieusement statistiques révélatrices, anecdotes, témoignages, textes de référence, classements et photos sélectionnées à partir de l’important fond des archives de la Course. Il viendra compléter l’ouvrage de 250 pages « Sierre-Zinal, la Course des Cinq 4’000 », publié en 1984.
S’il est prématuré d’annoncer les animations annexes qui agrémenteront ce Sierre – Zinal 2013, les organisateurs promettent d’ores et déjà quelques surprises, en phase avec la philosophie de l’épreuve.
 
Une certitude pourtant: c’est la chanteuse française Chimène Badi qui se produira sur la scène de Zinal, le 9 août lors du désormais traditionnel concert d’avant-course.
 
Les inscriptions pour le 11 août sont en cours. Les organisateurs recommandent de les anticiper. En effet, en 2012, ils avaient été contraints, la mort dans l’âme, de refuser de nombreuses inscriptions, faute de place et par impératifs sécuritaires.
 
Je vous souhaite une bonne préparation et RDV le 11 août 2013.   
 
Pour + d'info et ou inscription à la course : www.sierre-zinal.com    
Zack 
Source : site endurance trails 
 
Repost 0
Published by zack68 - dans Sierre-Zinal
commenter cet article
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 15:15

Bonjour à tous,

 

Après les confessions très médiatiques de Lance Amstrong, voici celles d'un coureur neuchâtelois, spécialiste des courses à pied qui se défent de se doper en compétition, comme son idole pendant 13 ans..., à l'insu de son plein gré... 

 

  

Très courageux avec son témoinage dont le visage a été flouté, il n'assume même pas et de plus il est entraîneur certifié, j'espère que la justice fera une fois son travail et surtout qu'il ne puisse plus jamais entraîner.

 

En effet, il n'a pas respecté la charte d'éthique dictée pour les entraineurs afin de promouvoir un sport sain, respecteux et loyal et qui définit entre autre de s'opposer au dopage et aux toxicodépendances.

 

Malheureusement, ceci n'est que la pointe de l'icberg, puisque des milliers de sportifs amateurs, jeunes et moins jeunes, hommes et femmes succombent eux aussi à la tentation du dopage, pourquoi ? 

 

> pour la reconnaissance sociale ?

> pour gagner un peu d'argent ?

> pour voir leur nom dans le journal local ?

> pour ne pas craquer devant les autres ?

 

Toutes ces personnes n'ont malheureusement pas compris l'état d'esprit et les valeurs qu'il faudrait avoir dans le sport. En effet, la première étape pour prendre un jour le départ d'une course est d'en rêver, ensuite de s'entraîner en fonction de nos moyens pour arriver à

l'objectif 1er qui doit être la victoire sur soi-même. Ensuite de pouvoir profiter de tous ces kilomètres intenses, entre bonheur, effort, émotions, aussi parfois souffrances, pour arriver à être "FINISHERS" et dire"je l'ai fait".

 

Car si c'est tellement beau, et si bon à vivre toutes ces émotions, c'est parcque nous avons  construit patiemment, au fil des mois et des années des valeurs que nous souhaitons partager avec tous les coureurs, les organisateurs, les bénévoles, nos amis et notre famille.  

 

Moi je dis STOP A L'HYPOCRISIE ET AU DOPAGE. Même si la luttre contre le dopage est, ou sera, difficile, je pense qu'il est possible d'éradiquer ce fléau.  

 

Les organisateurs de courses populaires se sentent impuissants face au dopage amateur ? Sierre-Zinal, la Patrouille des Glaciers et le Grand Raid ont commencé à le faire. La première année où les contrôles ont été fait, on a trouvé des cas positifs.

 

Moi en tant qu'organisateur, je propose de mettre gracieusement un emplacement pour celui, ou celle, qui souhaite venir faire de la prévention dans le cadre du dopage lors de la manifestation "La Course des Singes" qui aura lieu cette année le 23 juin 2013.

 

A bon entendeur, salut.  

 

Zack.

 

 

Repost 0
Published by zack68 - dans Dopage
commenter cet article
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 10:31

STL 2013 affiche Ouverture des inscriptions de la SaintéLyon le 7 avril !

 

 

 

 ça y est ! depuis aujourd'hui 8 avril les inscriptions pour la SaintéLyon sont ouvertes pour cette édititon qui sera vraiment spéciale.

 

En effet, cette année sera la 60ème éditions de la doyenne des courses d'Ultra, des courses natures et des courses nocturnes ainsi qu'un rendez-vous culte de fin de saison pour tout coureur qui se respecte

 

Pour moi l'inscription pour la parcours de 75km, ça c'est fait.

 

Plus d'infos prochainement sur cette magnifique course.

 

Zack

Repost 0
Published by zack68 - dans Saintelyon
commenter cet article
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 13:27
 
 
Jour J-126, s'entraîner, s'entraîner et s'entraîner !  
Avec l'arrivée du printemps, quoi que un peu plus tard que prévu en tout cas au niveau des températures, je réalise que le 7 avril correspond à J-126 avant la course.
 
Après la Kerzerslauf, j'ai marqué une petite pause afin de me régénérer. Depuis la semaine passée, j'ai repris progressivement mes entraînements pour mon prochain objectif, soit les 20 km de Lausanne qui est une préparation en vue de ma 21ème participation à SZ.
 
Le printemps donne le coup d'envoi des préparations des courses de montagne, des trails et des Ultra-Trails de l'été. D'autant plus cette année après un  hiver particulièrement rigoureux, les premiers beaux jours nous rappellent des sensations oubliées depuis longtemps. Notre corps est enfin dans des dispositions propices aux longues heures d'entraînements. Mais comme le dit la fable de la Fontaine "le lièvre et la toture" , rien ne sert de courrir, il faut partir à point.  
 
Bon d'accord, c'est bien joli, mais cela veut dire quoi exactement ?
 
Allo, non mais allo quoi.. T'es un coureur(euse) mais tu sais pas comment faire ta préparation.
 
Ok, il est difficile de faire le choix et le tri entre tous les conseils que l'on peut trouver sur internet ou les revues spécialisées. Alors, je vous transmets ci-dessous quelques réflexions tirées du site "trail session" mais qui me semble pertinente afin de faire le tri et être prêt(e) le jour J.
 
1) Perfectionnez votre VO2 ma
Vous êtes plutôt 2 CV ou Ferrari ?
La cylindrée aérobie. La puissance du « moteur » permet de gagner du terrain en minimisant les sensations de difficultés du parcours. Lors de la préparation d’une course, suivant la période, le développement ou le maintien des qualités aérobies reste un bon atout. 
 
2) Optimisez votre morphologie
Dans quelle catégorie êtes-vous ?
Léger(e) pour grimper et robuste pour descendre. Si pour un coureur de 100 km ou de 24 heures sur route la masse musculaire représente des contraintes de déplacement, dans une discipline où le poids du corps prime, un coureur de montagne ou trailer doit être doté de muscles suffisamment puissants pour « encaisser » le dénivelé positif et négatif. Si les côtes favorisent les coureurs légers, les descentes avantagent les coureurs plus robustes.
 
3) Ajustez votre foulée
La marche fait-elle partie de vos allures ?
Ne pas confondre vitesse et précipitation. La souplesse et le relâchement des foulées sont essentiels pour franchir les difficultés. Les côtes et les descentes doivent être abordées avec la plus grande « fraîcheur physique ». Si, au départ, deux coureurs possèdent des qualités physiques similaires, le premier à franchir la ligne d’arrivée sera celui qui aura le plus économisé ses réserves énergétiques. Même à l’entraînement, certains passages peuvent être abordés plus aisément en marchant. 
 
4) Adaptez votre endurance
Courez-vous avec un « limitateur » de vitesse ?
Choisir la bonne vitesse dès le départ. Si elle paraît fondamentalement basse sur les Ultra-Trails, elle est plus élevée sur les Trails et les courses de montagne. Dans ces trois cas, l’endurance se traduit par la capacité à résister aux micro-traumatismes, à mobiliser l’utilisation des graisses en économisant les glucides, à se ravitailler suffisamment et à réguler la chaleur corporelle produite en fonction de l’intensité de l’effort et la température extérieure.   
 
5) Testez votre ravitaillement
Avez-vous de « l’estomac » ?
Il est inutile, pour un coureur, de posséder des qualités s’il n’a pas la capacité de s’alimenter au fil des heures. Une des conséquences de l’effort de longue durée bien connue chez les coureurs à pied. Manger… Un point crucial pour limiter l’appauvrissement des stocks de « carburants ».
 
6) Respectez vos sensations  
Courez-vous en « écoutant » votre corps ?
C’est une histoire d’expérience. Davantage qu’un coureur sur route, un coureur de montagne, trail et ultra-trail doit être à l’écoute de son corps. Sur les épreuves sur route, l’intensité de l’effort correspond à un équilibre cardiorespiratoire, en fonction des durées d’utilisation. En course de montage, Trail, comme en Ultra-Trail, les intensités jouent au « yoyo » avec de hautes sollicitations cardiorespiratoires, dans les côtes (même en marchant), et de fortes contractions des muscles extenseurs des cuisses, dans les descentes. Ce travail est basé sur la capacité d’adapter l’effort selon le ressenti.
 
 
7) Choissisez les bons équipements  
Etes-vous une « fashion » victime ?
Chaussures, vêtements, sac à dos, bâtons… Au-delà des phénomènes de mode, les équipements doivent offrir un maximum de confort et d’efficacité. D’où la nécessité de les tester à l’entraînement. Il s’agit d’un choix très personnel qui engendre un coût financier en fonction de la technicité des produits. Ils doivent cependant s’adapter aux conditions de course et respecter le règlement.
 
8) Affûtez votre mental  
Etes-vous un(e) « jusqu’au-boutiste » ?

Aller jusqu’au bout malgré la fatigue. Certains disent que le « mental » représente 50% de la réussite de l’épreuve. D’autres peut-être davantage. Les septiques, eux, pensent que seul l’état physique influence la qualité du mental et la vigilance. Si chacun accorde la valeur qu’il veut bien donner à cet aspect de la préparation, l’essentiel pour un coureur est d’évoluer dans un climat de sérénité, avec la certitude d’avoir mis tous les atouts de son côté pour réussir sa course.   

 
Après tous ces conseils, revenons à nos moutons, la course Sierre-Zinal, pour l'inscription c'est fait pour moi et vous pouvez nous rejoindre sur le groupe facebook "Fan's Sierre-Zinal", afin de partager notre passion de la course à pied, course de montagne et le trail
 
Je vous souhaite une bonne préparation et RDV le 11 août 2013. 
 
Pour + d'info et ou inscription à la course : www.sierre-zinal.com    
Zack 
Source : site trail session 
Repost 0
Published by zack68 - dans Sierre-Zinal
commenter cet article
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 09:41
Je vous transmets ci-dessous une magnifique vidée de présentation du Trail des 3 Vallées au Népal, organisé par Dawa Dachhiri Sherpa et l'Association « Courir au Népal ».
 
Ce trail a débuté le 29 mars et jusqu'au 17 avril 2013 et relie Kath- mandu à Khudi soit environ 353km,  dénivelé positif 18'780 m et dénivelé négatif 18'715m.
 
Pour le plaisir des yeux.
 
 
 
 Source : youtube / Le Trail des 3 Vallées 2013" by Philippe Bourgine    
 
Repost 0

Présentation

  • : zackattitude
  • zackattitude
  • : Partager mon expérience de coureur populaire au travers de la découverte de soi, du respect de l'environnement, de la convivialité et du plaisir
  • Contact

Recherche

Liens